La France des châteaux 2/2

Chateau Chenonceau Van

Pour compléter notre premier article consacré aux châteaux de France de l’époque médiévale, nous continuons notre route sur la découverte des sites emblématiques de cette période. Voilà une occasion de découvrir ou redécouvrir des pages de notre histoire, et d’être sensibilisé au riche patrimoine de notre pays.

Le Château de Pierre Fonds

Ce Château a connu deux vies.

D’abord sa naissance au XVe siècle par la volonté de Louis d’Orléans, le frère du roi Charles VI qui fit construire ce monument près de Paris à l’orée de la Forêt de Compiègne.

En 1407 l’ensemble de la cour se déplace au Château de Pierrefonds pour assister au mariage de Charles d’Orléans fils ainé du Louis.  En 1617, Richelieu, ministre de la guerre décide de faire le siège du château pour affirmer la puissance du royaume au détriment des grands féodaux. Avec plus de 3000 hommes et quelques pièces d’artillerie, il ne lui faut pas une semaine pour porter un coup fatal à l’édifice en écroulant les principales tours.

Après une période de quasi abandon pendant presque tous le XVIIIème siècle, Napoleon 1er rachète le château. Il faudra attendre 1850 pour que le prince-président Napoléon III décide de confier la restauration à Viollet-le-Duc.

Le Château de Pierrefonds connait alors sa deuxième vie.

Il ne s’agit pas dans la tête de cet architecte de refaire le château de Pierrefonds. Il s’agit de le réinventer : « Restaurer un édifice, ce n’est pas l’entretenir, le réparer ou le refaire, c’est le rétablir dans un état complet qui peut n’avoir jamais existé à un moment donné. » Voilà une définition qui ne fera pas l’unanimité chez les historiens !

Viollet-le-Duc ne s’embarrasse pas de documents historiques pour guider ses travaux. Les inspirations de cet architecte hors du commun sont issus de son imagination.

Eugène Viollet-le-Duc souhaite que ce Château témoigne du savoir-faire français. Plusieurs styles y sont présents même s’il reste fidèle au style gothique : Gothique, Renaissance et même Art nouveau.

Vous y trouverez des gargouilles plus insolites les unes que les autres et sa fascination pour les créatures médiévales pousse cet architecte visionnaire à créer des gouttières originales.

Ce Château « nouveau » a inspiré de nombreux réalisateurs comme Luc Besson pour son film « Jeanne d’Arc » ou encore Christian Clavier pour « Les visiteurs ».

Vous pourrez découvrir dans la la crypte du château, « Le Bal des Gisants ».

Une scénographie (ambiances sonores, éclairages en mouvements, …) permet de redonner vie à une centaine de gisants (allongés) et orants (agenouillés) dans une atmosphère étrange et mystérieuse des caves du château. Ces moulages en plâtre représentent certains personnages qui ont marqué l’histoire du Château. Ils sont l’œuvre des plus grands artistes contemporains de Louis-Philippe.

Pour en savoir plus vous pouvez vous rendre sur le site du Château de Pierrefonds

Chateau De Pierrefonds

Le Château de Gisors

C’est sous le règne du fils de Guillaume le Conquérant que débute l’histoire du Château de Gisors.

C’est vraisemblablement une tour de bois entourée de palissade qui surmontait une imposante motte de terre au Xe siècle. Cet édifice protégeait les terres normandes possession du Roi d’Angleterre face aux menaces du Roi de France.

Au cours du XIIe siècle, les constructions en pierre remplacent progressivement les structures en bois. A l’initiative de la dynastie des Plantagenets, de nombreuses extensions en pierre sont initiées.

Un donjon de taille imposante est bâti au milieu d’une longue basse-cour de 800 mètres. Rapidement le château est protégé par de grands murailles avec des tours de guet. La particularité de ces tours est leur forme multiple comme des tours en « u », des tours circulaires avec différents niveaux et des tours quadrangulaires.

Au XIIIème siècle le château va connaitre des agrandissements avec la construction de tours monumentales.

La guerre de Cent Ans, le château est au cœur des « différents » entre Anglais et Français, due en grande partie à sa position stratégique.

En 1605, comme beaucoup de sites militaires des siècles précédents, le château de Gisors est démantelé. Une partie du château est détruite et tombe progressivement en ruine.

De nos jours, le château de Gisors reste l’emblème de la ville. Vous pouvez aujourd’hui librement ou avec un guide découvrir l’enceinte monumentale, les tours de guet et admirer les différentes constructions militaires.

Rendez-vous sur le site de la ville de Gisors pour plus d’information.

Chateau Gisors Voyage

Le Château-Gaillard (Les Andelys)

C’est avant tout le château de Richard Cœur-de-Lion ! Personnage mythique de l’histoire de France … et d’Angleterre.

Depuis le milieu du Xie siècle, Français et Anglais se livrent une bataille féroce pour le contrôle du duché de Normandie. Richard 1er fils de Henri II, hérite en 1189 à la mort de ce dernier des couronnes de son père alors roi d’Angleterre et Duc de Normandie. Richard 1er hérite du surnom de Richard cœur de Lion suite à sa bravoure pendant les croisades. Le septième roi de France Philippe Auguste, allié de Richard 1er, profite de l’absence de celui-ci toujours en croisade pour conquérir la Normandie. Le roi d’Angleterre à son retour se lance avec énergie dans une guerre pour récupérer le duché de Normandie.

La paix entre les deux rivaux est signée en 1196 et Richard cœur de Lion se lance en 1197 dans la construction du Château Gaillard afin de renforcer les lignes de défense de son duché. La construction de la forteresse militaire prendra mois de deux années. Un défi colossal qui a vraisemblablement nécessité la participation de plus de 6000 hommes.

Son architecture est singulière et ne réponds pas aux règles de l’époque (un donjon carré au milieu d’une vaste surface fortifiée). L’édifice est clairement pensé comme une succession d’obstacles qui rendent sa conquête difficile. Les différentes constructions s’emboitent les unes aux autres ou sont indépendantes afin de compliquer la progression des assaillants.

Son architecture semble être inspiré des châteaux syriens, que Richard cœur-de-lion a pu connaitre pendant son voyage vers la terre sainte. Ce sujet est toujours discuté par les historiens.

A la mort de Richard 1er en avril 1199, c’est son frère, Jean sans terre qui reprend les reines du royaume et la possession du château de Gaillard. Philippe Auguste profite de cette période de transition pour reprendre ses offensives. Le royaume de France s’engage alors dans la prise de la bastide qui revêt une valeur plus symbolique que stratégique : C’est le château de Richard cœur-de-Lion !

La possession du château alternera entre les différents protagonistes pendant la guerre de cent ans.

C’est Henri VI qui décide du démantèlement de la place forte afin d’éviter qu’elle ne serve de lieux de retranchements des bandes armées de pillards qui sévissent dans la région à cette époque. Les pierres du château de Gaillard serviront à la réparation de couvents dans la région.

Aujourd’hui seule la visite du donjon est payante. Les ruines du château laissent à leurs visiteurs un sentiment de majesté et de splendeur. Il faut une heure de randonnée pour parcourir les sentiers qui mènent à ce monument classé historique en 1852.

De nombreux panneaux vous éclaireront sur l’histoire riche et pleine de rebondissements de cet édifice.

Si vous souhaitez plus d’information ici

Chateau Gaillard Van

Le Château de Fougères

Après la Normandie avec le château Gaillard, c’est la Bretagne et son histoire que le château de Fougères met à l’honneur. C’est l’une des plus vastes forteresses d’Europe, répartie sur 2 hectares, qui témoigne des guerres régulières entre le duché de Bretagne et le royaume de France.

Son histoire débute au milieu du XIIe siècle quand le roi d’Angleterre incendie la première construction en bois. Raoul II, le fait reconstruire en pierre. C’est l’une des forteresses érigées pour défendre le duché indépendant contre les attaques et convoitises de ses voisins anglais et français, Les Marches de Bretagne. Les Marches de Bretagne constituent l’ancienne zone frontalière entre la Bretagne et la France où des forteresses de plus ou moins grandes tailles furent construites dans le but de former une barrière de protection du nord au sud.

Avec la visite du château de Fougères, vous voyagerez dans le temps du Moyen Age, de l’an 1000 à 1500, et découvrirez avec l’aide d’une scénographie (créé en 2009) adaptée pour les petits et pour les plus grands l’histoire de la forteresse de la ville de Fougères.

Les fortifications (présentes sur le site) furent construites au fur et à mesure de l’histoire riche et mouvementée du site. Les premières fortifications sont l’œuvre de Jeanne 1ere au début du XIIIe siècle avec les tours de Mélusine et des Gobelins, puis par Pierre II au XVe siècle avec les tours la « Francoise » et la « Tourasse ».

Avec l’apparition des armes à poudre, le château connait de nouvelles constructions et améliorations avec l’édification des deux impressionnantes tours Raoul et Surienne.

Avec le rattachement du duché de Bretagne au royaume de France en 1532 (mariage de Claude de Bretagne et François 1er), la forteresse perd de son intérêt stratégique. Les différents occupants ne prendront pas toujours soin du monument qui est classé en 1862 Monument Historique de France.

Rendez-vous sur le site du Château de Fougères pour en savoir plus

Chateau Roadtrip Van
Fermer le menu

Vous souhaitez plus d'informations ?